C’est un soir d’hiver comme on les connaît bien chez nous, au Québec. Je viens visiter mon amie Lisa, une amoureuse des chats. Elle est la bonne personne à qui parler de mon intention, non, ma détermination, à accueillir pour la première fois de ma vie, un chat, chez-moi. « Justement, me dit-elle, une de mes amies doit se séparer de son chat, qui a 2 ans ». Et voilà qu’à travers ce chat, je vivrai le cycle de la vie.

Un matou noir au poil noir

Bon, le matou semble avoir tout ce que je recherche, sauf que, il est noir et il a le poil long; c’est pas ce que j’avais imaginé… Après deux semaines de préparatifs, il arrive chez-moi avec sa famille; la maîtresse et les deux enfants veulent voir où leur chat va atterrir et s’il y sera bien. Et moi donc… mets-en que je veux voir. Eh bien, dès son entrée dans mon salon, il s’étend de tout son long sur le plancher de bois franc. Bon, il est devenu mon chat. Lui et moi établissons, dès lors, un contrat : Je t’accueille pour le meilleur, que je lui susurre; tu seras en santé, je n’investirai pas d’argent pour te guérir. Ça fait maintenant 14 années humaines qu’Artur est Roi, sur mon divan; mon lit; mon ordinateur; ma table de cuisine. Finalement, il a pris le contrôle et il est tellement attachant.

Trouver de la compagnie au matou

La conséquence c’est que m’absenter pour de courts séjours, une nuit et plus devient inconcevable. J’ai eu la bonne idée de lui trouver de la compagnie féline. Après 4 ans de vie commune, on accueille bébé Chanel. Elle apparaît être un bon bébé chat. Est-ce que je l’aimerai autant que j’aime Artur? C’est peu probable. Après 8 ans de vie à trois, elle joue son rôle à merveille, c’est une compagne idéale et plus… C’est qu’elle a su se faire aimer la cocotte.

Artur est maintenant mon vieux chat. Il n’a pas été malade. Il a respecté notre contrat. Il a bien eu quelques accidents : Il s’est accroché dans le four micro-ondes avec une ceinture de robe de chambre accrochée à lui (il a toujours aimé s’habiller), et il a fait tomber le four. Il s’en est bien sorti, mais on a laissé tomber les déguisements; quelques années plus tard il a fait une grosse chute. J’ai eu peur pour ses hanches et avec l’aide du vétérinaire il s’est rétabli. Là, je le gave de produits homéopathiques pour l’hydrater et ralentir le mauvais fonctionnement de ses reins.

Vivre le deuil de ton grand départ

On dirait que le meilleur est derrière nous mon gros matou. Et ta sœur Chanel? Elle et moi, on se prépare sereinement à vivre le deuil de ton grand départ. Tout ce que je souhaite, c’est que le passage se fasse en douceur, que la vie continue et qu’on se souvienne que nous avons vécu ensemble de très belles années!

 

Partager sur