Environ 30% des aînés chutent chaque année au Canada. Sur toutes les chutes ayant entraîné une hospitalisation, 50% sont survenues à domicile. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’Agence de la santé publique du Canada de 2014. Comme il vaut toujours mieux prévenir que guérir, voici cinq conseils essentiels qui pourront vous aider à vieillir chez soi en sécurité. Voici comment rendre votre domicile, ou celui d’un parent, plus sécuritaire et ce, en un rien de temps!

Circuler sans encombre

Il est essentiel de pouvoir circuler sans peine dans toutes les pièces. Assurez-vous d’éviter tout ce qui pourrait devenir un obstacle.

prevention des chutes

  • Les fils électriques qui traînent : Assurez-vous de les faire courir le long du mur, fixez-les au sol où aux plinthes.
  • Les tapis de style carpette: Si vous ne pouvez pas vous en passer, fixez-les au sol.
  • Certains meubles: Évitez par exemple d’avoir une table basse en plein centre du salon à moins de disposer d’un bon espace pour circuler autour. Optez plutôt pour une petite table d’appoint à côté de votre fauteuil favori.

 

Un éclairage adéquat

Il semble aller de soi qu’un bon éclairage est essentiel, mais pensez au-delà de l’intensité ou du nombre de luminaire.  Il est important de pouvoir allumer une source de lumière aisément en entrant dans une pièce afin de ne pas avoir à circuler sans éclairage adéquat.

prevention des chutes

  • Si l’interrupteur est placé trop loin, pensez à une lampe d’appoint à l’entrée de la pièce. Ceci s’applique à toutes les pièces de la maison bien entendu. Si dans les cuisines et les salles de bains c’est assez habituel, dans les chambres ou autres espaces il n’y a parfois pas de plafonnier, donc pas d’interrupteur à l’entrée.
  • Dans la chambre, veillez à ce que la lampe de chevet soit bien placée, de façon à ne pas avoir à forcer pour l’atteindre.
  • Pensez à installer des veilleuses, dans les corridors et aussi, au besoin, dans certaines pièces que vous êtes susceptible de visiter la nuit.

La cuisine

Le mot à retenir : accessibilité !
Dans une cuisine on a souvent des armoires à différentes hauteurs dans lesquelles sont réparties plats, ustensiles et autres. Il est facile de rendre la pièce plus sécuritaire en la rendant un peu plus ergonomique.

prevention des chutes




  • Profitez-en pour faire du tri, nos armoires hébergent souvent plusieurs choses inutiles.
  • Faites l’inventaire de ce qui vous est nécessaire et des choses que vous utilisez régulièrement en fait, planifiez le rangement en fonction de la fréquence d’utilisation.
  • Installez-les de façon qu’elles soient facile d’accès, ni trop haut, ni trop bas (hauteur entre les genoux et les épaules).
  • Si vous avez un petit escabeau de cuisine pour atteindre les objets en hauteur, vérifiez qu’il soit bien stable et muni d’une poignée pour retenir au besoin.

 

La salle de bain

C’est souvent la plus petite pièce de la maison mais aussi celle dans laquelle il est facile de chuter!

prevention des chutes

  • Installez un antidérapant au fond de la baignoire ou de la douche.
  • Pour éviter de glisser sur le plancher mouillé, utilisez un tapis à l’extérieur du bain ou de la douche mais vérifiez que la surface du dessous soit bien antidérapante.
  • Remplacez votre pomme de douche par une douche-téléphone avec un tuyau assez long pour pouvoir vous doucher assis au besoin.
  • Il existe des sièges de type banc qui peuvent être utilisés dans un bain ou une douche.
  • Installez des barres d’appui dans la douche ou sur le mur du bain, même si elles ne vous servent pas dans l’immédiat, ce sera fait. Si vous optez pour des barres amovibles, attention à vérifier leur adhérence.
  • Dans la pharmacie et autres armoires, allez-y avec la même logique que dans la cuisine : désencombrez et rangez de façon stratégique.
  • Ce n’est pas une chose à laquelle on pense automatiquement, mais vérifiez que la température de votre chauffe-eau ne dépasse pas 49 °C (120 °F) tel qu’il est recommandé.
  • Bien que cela puisse paraître inusité, pensez à avoir un combiné téléphonique dans la salle de bain. En cas de chute ou de malaise, cela pourrait éviter un déplacemnt pour rejoindre de l’aide.

 

Garder le contact

On peut chuter à n’importe quel âge, je me souviens du jour où c’est arrivé à mon père en pleine forme, dans la mi-quarantaine. Le fait qu’il ait eu à ramper jusqu’à l’autre bout de son appartement pour trouver un téléphone m’a marqué.

prevention des chutes




  • Si c’est possible, installez un téléphone dans chaque pièce. Si vous n’avez pas les prises téléphoniques nécessaires, il existe plusieurs modèles de téléphone sans fil avec combinés multiples.
  • Affichez une petite liste des numéros de personnes à joindre en cas de besoin dans les pièces principales. Parfois sous le coup d’un stress on peut ne pas se souvenir d’un numéro pourtant connu par cœur.

En rédigeant cette liste de conseils, je réalise que la majorité concerne pas mal tout le monde tous âges confondus… Il n’y a pas d’âge pour chuter ou faire un malaise chez soi et même si l’on ne vit pas seul, rien ne garantit que nous ne le serons pas si un incident survient. Et si, le pire est arrivé ou que déjà, vous êtes à mobilité réduite, consultez notre article sur les méthodes pour aménager sa maison avec des rampes universelles.

(Sources :  Agence de santé publique du Canada, Protégez-Vous, Ordre Professionnel de la Physiothérapie du Québec. / Photos Pinterest)

Partager sur